Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bora Fishing Show

Bora Fishing Show

Menu
Ouverture 2013 "gros débits sur les rivières auvergnates".

Ouverture 2013 "gros débits sur les rivières auvergnates".

    Pour raison familiale , j'ai du redescendre en Auvergne juste avant ce fameux weekend tant attendu, le jour J, l'ouverture de la truite, je l'ai donc fait dans ces contrèes qui me sont chères...

L'ensemble Light et les petits leurres vont ainsi pouvoir revoir la lumière du jour et regouter à l'eau. Cette année, j'utiliserai mon rarenium 2500 monté sur ma nouvelle petite pezon et michel, specialist source trout spin S 180 L.

C'est donc en compagnie de mon "vieux lapinou", Renaud que je la ferai. Après quelques recherches (merci le web), j'ai repéré quelques spots intéressants, le timbre Egho de coller, je suis enfin prêt à en découdre avec ces magnifiques fishs. 

 

-premier jour, samedi 9 mars :


    Comme chaque journée "importante", je me lève bien avant le réveil, j'appelle le collègue qui lui aussi est déjà réveillé, nous sommes au taquet. Je passe le prendre et nous voilà parti sur la Morge, nous décidons de fuir les bassines et les cohortes de viandards... Il suffit de marcher "un peu"  pour se retrouver au milieu d'un petit paradis, l'endroit est superbe mais le débit de la rivière est vraiment important, trop important, fonte des neiges oblige... La pêche aux leurres s'avère très difficle, les fishs sont calés sous les roches ou sous les bordures et à cette époque, avec des eaux si froides mesdames restent encore dans leur torpeur hivernale... 

Nous en prenons plein les yeux, mais restons bredouille, en fin de parcours, nous arrivons sur une zone non loin de la route et là : il y a du monde partout pêchant les uns sur les autres, du grand n'importe quoi, je plains les pauvres poissons de ce secteur, nous décidons de rebrousser chemin.

Je vous laisse aprécier la beauté des paysages.... C'est certain nous y retournerons prochainement avec les beaux jours, même si nous n'avons pas touché, je reste persuadé qu'il y a du potentiel sur ce petit cours d'eau. La petite phrase, "c'est trop beau." est revenue tellement souvent durant cette "randonnée"...

 

P3091201.jpg

 

P3091205.jpg

 

P3091207

 

P3091211

 

     De retour à la voiture après une petite" pause", nous sommes perplexes, péchons nous mal?, où les fishs sont bel et bien tanqués... Nous prenons mon vieil atlas routier (qui m'est toujours bien utile, n'est ce pas Renaud?  ), regardons les zones intéressantes, et ni une ni deux, nous décidons de partir sur la magnifique Sioule.

De plus nous ,ne sommes pas très loin des parcours où il n'y a aucun déversement et une TLC de 28cm.

C'est une rivière mythique qui me tient énormément à coeur, j'y ai fait mes premiers vairons, mes premières perches aux leurres, mon premier pike...y ai attrapé ma première....  en bref, mon autre petit paradis.

 

Il y a beaucoup de gens sur les parcours, la rivière est assez haute mais relativement pêchable. Nous exploitons les premiers radiers assez rapidement sans grande conviction. Nous discutons avec d'autres pêcheurs pratiquant diverses techniques, leurres, vairons, toc, mouche, et effectivement la pêche est difficile. Il y a eu quelques poissons de sortis mais rien d'exceptionnel, de plus EDF nous a fait un joli cadeau, un lâché de barrage la veille.

 

Nous peignons un grand plat minutieusement, descendons la rivière quand nous arrivons sur une jolie zone au dessus d'un gros radiers, un ancien moulin. Il y a une légère activité, les fishs commencent à gober. J'arrive enfin à piquer un fish, je n'y croyais plus, je le ramène à la raquette, c'est une belle sauvage d'un peu plus de 25.  Je n'ai même pas pensé à la prendre en photo; c'est dommage, elles sont vraiment différentes des "normandes".

D'un seul coup, la rivière qui semblait toute endormie se réveille; des multitudes de gobages viennent percer la surface de l'eau. En quelques minutes la rivière est recouverte de "march brown", les fishs viennent gober juste derrière nous, c'est un instant vraiment "magique". Se retrouver au milieu de cet écosystème avec sa faune en ébullition, se faisant le plus discret possible, essayant de disparaître, nous rappelle réellement que nous sommes insignifiants par rapport à la beauté de dame nature.

Pendant ce moment d'euphorie, je décrocherai un joli fish dépassant facilement les 35 cm, je viens pour l'épuiser et là "hop coup de tête", l'hameçon simple sans ardillons n'a pas tenu. Je me voyais déjà la "shooter", faisant d'elle une nouvelle star.


Nous remontons à la voiture après une bonne marche, nous somme frigorifiés, mais l'envie de continuer est plus forte que tout, nous nous arrêtons sur un dernier spot. Cet endroit est assez similaire au précédent, sur le plateau mon pauvre Renaud se fera tapé gueule fermée par un pain, estimé à plus de 50cm, sa deuxième frappe de la journée. Je reprendrai une tape sous un arbre couché, un dernier petit fish qui est venu me dire de les laisser tranquilles en fait.  

Il commence à faire vraiment froid et le soleil est tombé, il faut bien se dire "stop" à un moment ou à un autre... Même si la pêche était vraiment "hard" nous avons vu quelques fishs, c'est avec la tête remplie d'images que nous rentrons, nous sommes exténués.

Quel bonheur de se retrouver au bord de l'eau, je ne m'en lasserai jamais, c'est certain...

 

"March Brown"

IMGP0679--1-.jpg

 

La Sioule

P3091213

 

733893 138010776372173 246845080 n

 

 

-deuxième jour, dimanche 10 mars :


    Le réveil n'a encore pas eu besoin de sonner, après une bonne nuit et un bon petit déjeuner, me voilà reparti, cette fois ci en solo, à l'assaut de ces jolis cours d'eau. Je décide de changer de secteur, je pars en direction de la montagne bourbonnaise. Je voulais déjà y aller cet été mais les bass monopolisaient complètement mon esprit, "enfoirés de lunker". Ces petites rivières ont une gestion bien particulière, il n'y a aucun déversement ni aucun alevinage, une gestion "patrimoniale". De plus, de nombreux grands parcours "No-kill" se sont multipliés sur cette zone.

 

Les secteurs sont encore plus beaux les uns que les autres, la pêche est toujours très difficle, les eaux sont bien chargées, il y a même encore un peu de neige sur les sommets.

Un joli soleil monte dans le ciel, j'en profite pour faire quelques photos, je me balade plus que je pêche en fait. Je verrai seulement quelques fishs partir dans mes pieds sur les bordures, mais rien au bout de la ligne.

 

P3101215.jpg

 

P3101219.jpg

 

Après une bonne marche, un petit ravitaillement s'impose, je remonte à la voiture et change de secteur par la suite. J'ai du mal à trouver des spots pêchables, mais les seuls "plats", si je peux appeler cela de la sorte, me rapporteront du fish. Je suis tout foufou, j'arrive enfin à toucher plusieurs fishs, le soleil les a bien activé.

J'enchaînerai 5 petits poissons plus jolis les uns que les autres, des poissons maillés ou presque car sur ces rivières, la maille est à 20cm. Je trouve cela ridicule de prélever de si petits poissons, certes la taille est proportionnelle à la rivière mais... Quand je vois la beauté de ces salmonidés sauvages, il m'est maintenant devenu impensable de les voir dans une musette.


P3101224.jpg

 

P3101226.jpg

 

Et voici les petites dames de ces lieux

P3101225.jpg

 

P3101223.jpg

 

P3101221.jpg

 

Des panneaux qui font réellement plaisir à voir, enfin les choses évoluent. 

P3101227.jpg

 

 

-troisième jour, mercredi 13 mars :

 

    Lors de ma dernière session éclaire, je suis retourner sur la Morge mais beaucoup plus en aval. La rivière serpente doucement dans la plaine de la Limagne, elle ressemble un peu plus à nos rivières normandes, les poissons aussi d'ailleurs. Je toucherai un petit poisson en début de parcours dans un plat assez profond, mais plus rien par la suite. Le parcours est encore super joli mais un évènement inattendu me fera rebrousser chemin beaucoup plus vite que prévu. "Je suis tombé à l'eau comme une m...., en voulant décroché ma cuillère, la branche me tenant a cédé, j'ai testé la flottabilité des waders... (bon je l'ai récupérer quand même). Je suis rentré à l'arrache en caleçon bien trempé, un sketch. Â vouloir s'approcher au plus prêt des fishs, on finit inévitablement par les rejoindre...

 

le fish du jour

P3121228.jpg

 

 

Le leurre gagnant du séjour, cuillère Smith Niakis

P3131232.jpg

 

 

    Comme je l'ai dit précédemment, je suis super content de ces sessions auvergnates, ce "bol d'air", qui est notre passion, m'a quelque peu fait oublier un temps, ce dont pourquoi j'étais descendu.

J'ai découvert de superbes endroits que je ne connaissais pas ou très peu, des spots assez proches, au milieu de nul part, des paradis perdus qu'il faut vraiment préserver. Je n'ai qu'une hâte, "y retourner pendant la belle saison".

 

 

Nous n'avons pas été les seuls à avoir des loupés 

42571510.jpg